Signify : lumières tamisées

©ANP

Le fabricant néerlandais de luminaires, de lampes et de produits associés prospère normalement dans un environnement inflationniste, notamment en raison du besoin d’économies d’énergie. Toutes les grandes entreprises et les gouvernements du monde entier lancent des programmes pour réduire leur empreinte écologique. L’installation d’un éclairage plus économe en énergie donne des résultats immédiats. Signify peut donc apporter une contribution importante à la réalisation des normes ESG ‘vertes’. Les nouvelles LED de Signify permettent d’économiser jusqu’à 60% par rapport à l’éclairage LED actuel. De plus, le luminaire peut être connecté à Internet et ainsi devenir ‘plus intelligent’. Ainsi, lorsqu’il n’y a quasi personne dans les bureaux, l’éclairage s’atténue automatiquement.

©ANP

Pourtant, Signify se débat avec une perception négative. Le C.A. du pôle lampes conventionnelles, bon pour 13% du C.A. (mais un cinquième du résultat opérationnel), baisse en moyenne de 15%/an. Avant 2020, cela pesait sur la croissance, mais récemment et certainement en raison des hausses de prix dues à des coûts de composants plus élevés, le C.A. croît de 0 à 5%. Un inconvénient supplémentaire était la pénurie de pièces, qui provenaient souvent de Chine. Le groupe a donc raté quelques ventes. Les investisseurs ont également été négativement surpris par la forte baisse des flux de trésorerie au 1er trimestre. Des stocks plus élevés coûtent évidemment de l’argent. Par ailleurs, le groupe approvisionne les marchés grand public pour un quart de son C.A., là où les premiers signes d’un ralentissement de la croissance sont visibles.

Cependant, il y a également des arguments pour envisager l’avenir positivement. Signify entre dans une période (jusqu’en 2025) de croissance, non pas en termes de C.A. (entre 0 et 5%), mais surtout en termes de profit (5 EUR de bénéfice prévu en 2024). En effet, un éclairage plus économique et connecté ajoute plus de valeur, ce qui entraîne des prix plus élevés. Sa position sur les marchés professionnels tels que la vente au détail, les hôtels, les bureaux et les hôpitaux est solide. Ici, la demande était encore impactée par le Covid. Notons que grâce à sa technologie UV-C développée en interne, les lampes peuvent être utilisées pour la désinfection (e.a. la destruction de particules virales) dans les hôpitaux. Le titre est bon marché en termes de valorisation et l’impact d’une récession mondiale est quelque peu exagéré.

Conseil :  C+2

Le pessimisme à propos de Signify nous semble surfait vu sa faible valorisation, son rendement dividendaire élevé et ses perspectives favorables pour les années à venir. Le caractère cyclique pénalise actuellement le groupe, mais cela crée des opportunités d’achat. N’achetez pas encore massivement, mais une première position se justifie pleinement.