Citrix Systems

©Citrix Systems

La pandémie a entraîné une forte croissance car les grandes sociétés ont virtualisé leurs données des serveurs et le personnel travaillait à distance. Le logiciel de Citrix permet aux télétravailleurs d’avoir accès aux mêmes applications/logiciels qu’au bureau. Cependant, la société n’a pas pu maintenir cette croissance et la direction n’a pas réussi à convertir les clients ayant des contrats à court terme en contrats à long terme. La croissance organique est en baisse cette année et les résultats sont décevants. Le modèle d’abonnement récurrent, en particulier, ne s’impose pas car les partenaires et les revendeurs de la technologie de Citrix ne sont pas pressés de l’abandonner. Après avoir abaissé les objectifs de croissance de la formule d’abonnement cloud cet été, le titre s’est effondré. Pour le modèle cloud, Citrix a un potentiel de 1 mia. USD de C.A. (31,3 % du total) et prévoit désormais une croissance de 10% en 2021.

©Citrix Systems

Récemment, des activistes comme Elliott Management ont pris une position. Ce dernier a pris une participation de 10% et exige une révision ‘stratégique’. Elliott était déjà dans Citrix en 2015, ce qui a mené à la vente des activités webinaire à un prix intéressant. L’arrivée d’activistes a coûté la tête au CEO début octobre. Entre-temps, un ‘CEO-ad interim’ a été nommé, qui a de l’expérience dans la vente de sociétés et de divisions. Ce n’est pas pour rien que le groupe s’est déjà mis en vitrine en septembre. La première réalisation du nouveau patron est une restructuration en profondeur avec un coût de 130 à 240 mio. USD. Dans le même temps, la direction concentrera désormais les ressources sur la vente de la gamme de produits existante et sur le passage plus aggressif des clients au modèle cloud grâce à des commissions attractives pour les partenaires. En même temps, cela signifie que moins d’argent sera consacré à la recherche et au développement de nouveaux produits et que les marges pourraient être sous pression à court terme.

Ces mesures n’entraîneront pas encore d’amélioration aux troisième et quatrième trimestres, mais la direction estime que la situation s’éclaircira dans le courant de 2022. L’accent est mis sur un C.A. plus récurrent et des marges plus élevées. A cela s’ajoutent le partenariat avec Microsoft pour la plateforme Azure et les synergies de Wrike, le plus gros rachat de Citrix depuis des années, devraient enfin émerger. En 2022, une journée des investisseurs aura lieu avec de nouveaux objectifs à long terme. 

4x4
Label INV 4x4: croissance durable
  • Perspectives
    attendre la journée des investisseurs pour les objectifs à LT
  • Bilan
    moins bon suite au rachat de Wrike (2021), mais encore sain
  • Valorisation
    assez bon marché comme valeur de software: C/B prévu de 16,8
  • Catalyseurs
    proie potentielle, vente d’actifs, Elliott Management est entré dans le capital

 

 

Conseil :  A3

Citrix peut être vu comme une proie potentielle à Wall Street, surtout avec le CEO actuel. Le rebond de la pandémie donne aussi un boost supplémentaire à la demande. Nous relevons la recommandation à ‘digne d’achat’.