Micron Technology: des pc aux centres de données

©via REUTERS

Micron ne dépend plus seulement de la demande de PC et d’ordinateurs portables, mais le segment reste important (55% du C.A.). Les craintes d’un ralentissement de la demande après une période faste due au Covid ont fait chuter l’action du fabricant de puces mémoire. Toutefois, Micron profite de la digitalisation croissante et de l’hyperconnexion de l’économie et veut encore réduire son exposition aux PC (voir cadre jaune). Lors d’une ‘Investor Day’, il a été souligné une fois de plus que les puces mémoire ont trouvé un marché plus large, comme les smartphones, les centres de données, le cloud, les voitures... Et la tendance vers le métaverse, l’IA et l’apprentissage automatique renforcera encore la tendance à la croissance. Fait important, Micron a conclu plusieurs alliances. Ainsi, il y en a une avec AMD pour les applications cloud et réseau. Le marché des puces mémoire pour les centres de données et les applications mobiles est déjà près de 3 fois plus important que celui des PC. Une voiture électrique a pour environ 750 USD de puces mémoire, soit 15 fois plus que les voitures ‘normales’. Après des années d’investissements importants (budget annuel doublé depuis 2017), Micron est le leader dans tous les domaines des puces mémoire. Fin 2022, le groupe lancera de nouvelles puces mémoires flash DRAM et NAND, qui auront une grande avance technologique sur la concurrence (coréenne). En même temps, la capacité de production doit être efficace. 60% des puces de Micron sont développées et fabriquées en interne. La production (surtout Taïwan, É-U, Singapour, Japon) est bien répartie géographiquement, un atout avec les difficultés logistiques actuelles. Cela devrait permettre à la marge de passer de 22,8% à environ 30% dans cinq ans. Le groupe prévoit une croissance du C.A. de 7 à 9% dans les années à venir.

©via REUTERS

Bien que le marché ait intégré une discipline de prix bien plus stricte qu’avant, le levier offre/demande reste volatil. Traditionnellement, les prix de vente plus élevés entraînaient une hause significative des investissements dans les capacités de production. La surcapacité menait ensuite à une nouvelle période de faiblesse, mais cela semble moins le cas aujourd’hui grâce à la consolidation du marché. En termes de DRAM, ils ne sont que trois (Samsung, Hynix, Micron).

Conseil :  C+3

La faible valorisation s’explique par la faiblesse récente du marché des PC et les craintes d’une future surcapacité. Le marché nous semble trop pessimiste, car il y a, e.a., la croissance des applications cloud et des centres de données. Nous conseillons d’acheter/accumuler.