Greenyard

C3
Conseil
C
Conserver
Degré de risques
3
Risque supérieur à la moyenne
PT
INV 4x4 Pilier Promesses & turnarounds

Agenda et catalyseurs de cours

Informations complémentaires
Terme Valeur
29/08/2022 Résultats trimestriels

Points d'attention

A terminé l'année en force, mais n'a pas fixé d'objectifs concrets pour 22/23. Nous examinerons la nouvelle distribution de dividende dès l'an prochain.

Données d'entreprise

Informations complémentaires
Terme Valeur
Secteur Boissons & alimentation
Site web https://www.greenyard.group/
Activité
Important conditionneur de fruits et légumes frais pour les détaillants et producteurs de terreau

Chiffres financiers clés

Informations complémentaires
Terme Valeur
Chiffre d'affaires 4,6 Mrd €
Bénéfice p.a. 0,50 €
Valeur comptable p.a. 9,11 €

Dernière mise à jour

Le modèle de partenariat de Greenyard porte ses fruits

Malgré les circonstances difficiles, Greenyard a publié d’assez bons résultats annuels. Le C.A. a un peu augmenté en base comparable, alors que le bénéfice a grimpé plus rapidement. La marge d’EBITDA ajusté était très mince à 3,8%, même si c’est spécifique au secteur. Point positif, la dette nette (hors leasing) a diminué de plus de 10%. Le ratio dette nette/EBITDA est ainsi de 2,4, dans la fourchette acceptable de 2 à 2,5. Avec les meilleures conditions de financement, les charges d’intérêts ont donc baissé. Cela permet au groupe de faire des acquisitions, mais aussi de redistribuer les bénéfices. On en saura plus après la clôture de l’exercice en cours (fin mars ‘23). Il y a des rachats d’actions limités uniquement pour éviter la dilution des plans d’options. Le fonds de roulement a augmenté en raison de la hausse des stocks. Ce n’est pas un mauvais signe, car ils indiquent une forte production. Outre les acquisitions, des investissements sont aussi faits, e.a. dans des lignes de production modernes.

©Wouter Van Vooren

Lors de la journée des investisseurs en décembre, on a appris que les dépenses en capital augmenteraient dans le futur, même si les gains d’efficacité devraient éviter aux cash-flows de souffrir. Dans les années à venir, le C.A. devrait croître de 5%/an, l’EBITDA même de 6 à 7%. Greenyard dit vendre plus de 1.000 ‘produits de commodité à base de plantes’. Appelons cela ‘fruits et légumes’ par simplicité. La société distingue les pôles ‘frais’, ‘surgelé’ et ‘préparé’. Elle forme un pont entre les producteurs (agriculteurs) et les clients (surtout les supermarchés et les restaurants). Elle se concentre surtout sur la logistique et l’emballage, mais également sur les services à valeur ajoutée tels que la maturation et le développement de produits. Ces dernières années, elle a mis l’accent sur une collaboration plus étroite avec les fournisseurs et les clients. Cela accroit la transparence et la prévisibilité et garantit des prix équitables et une meilleure adéquation entre l’offre et la demande. Les négociations quotidiennes sur les prix et les volumes sont remplacées par des partenariats à long terme. Ce modèle de partenariat, associé à des économies de coûts et à la vente d’actifs non stratégiques, a entraîné un redressement. Avec la vente de Prepared NL et sa part dans Bardsley Fruit Enterprises l’an dernier, le plan de transformation semble bouclé. Greenyard regarde vers l’avenir et voit un grand potentiel de marché. Le consommateur veut de plus en plus des produits durables, locaux et sains, ce qui devrait stimuler la demande de fruits et légumes (à la place de la viande et des produits laitiers).

La pandémie s’étant calmée, la demande dans l’horeca et pour les plats préparés (salades...) s’est améliorée. La direction espère que la demande accrue de produits surgelés se poursuivra après la crise sanitaire, les clients ayant appris à apprécier ces produits. L’inflation et les pénuries constituent actuellement un défi majeur. La hausse des coûts de l’énergie, du transport, des matières premières et des emballages affectent le groupe, même si certains coûts peuvent être répercutés. L’inflation a aussi un avantage: lorsque la confiance du consommateur baisse, celui-ci se tourne plus souvent vers les marques de distributeurs (private label), où Greenyard est fort présent.

Mise à jour du conseil :   C3

L’entreprise est active sur un marché en croissance, mais y occupe une position difficile. Le modèle de distribution offre de faibles marges. De plus, les conditions météorologiques erratiques sont un risque pour la récolte. La société a réalisé un beau redressement, mais les dettes, combinées à un environnement de taux en hausse, représentent toujours un risque. A conserver pour un poste limité.

Agenda et catalyseurs de cours

Informations complémentaires
Terme Valeur
29/08/2022 Résultats trimestriels

Points d'attention

A terminé l'année en force, mais n'a pas fixé d'objectifs concrets pour 22/23. Nous examinerons la nouvelle distribution de dividende dès l'an prochain.

Données d'entreprise

Informations complémentaires
Terme Valeur
Secteur Boissons & alimentation
Site web https://www.greenyard.group/
Activité
Important conditionneur de fruits et légumes frais pour les détaillants et producteurs de terreau

Chiffres financiers clés

Informations complémentaires
Terme Valeur
Chiffre d'affaires 4,6 Mrd €
Bénéfice p.a. 0,50 €
Valeur comptable p.a. 9,11 €