JDE Peet's

C+2
Conseil
C+
Conserver & (r)acheter sur repli
Degré de risques
2
Risque moyen
CD
INV 4x4 Pilier Croissance Durable

Points d'attention

Confirme une croissance à deux chiffres des revenus et un bénéfice brut similaire en 2022 et un objectif à terme de 3 à 5% de croissance du C.A. et de 5% de croissance de l'EBIT.

Données d'entreprise

Informations complémentaires
Terme Valeur
Secteur Boissons & alimentation
Site web https://www.jdepeets.com/
Activité
Pur acteur de café et thé, réputé pour des marques comme Douwe Egberts, Jacobs et Senseo notamment.

Chiffres financiers clés

Informations complémentaires
Terme Valeur
Chiffre d'affaires 8,2 Mrd €
Bénéfice p.a. 1,85 €
Valeur comptable p.a. 22,38 €

Prochain dividende

Informations complémentaires
Terme Valeur
Ex-dividende 11/07/2022
Date de paiement 15/07/2022

Dernière mise à jour

JDE Peet's : un 1er semestre motivant

En août, JDE Peet’s a étonné avec des résultats semestriels impressionnants. Le C.A. a grimpé de 16% en termes organiques, entièrement grâce aux hausses de prix. Le cash-flow libre et le résultat net ont aussi grimpé et les objectifs annuels ont été confirmés. Il est frappant de voir que les volumes vendus sont restés les mêmes, ce qui indique que le consommateur accepte facilement les prix plus élevés. Selon la société, le prix par tasse de café a augmenté de moins d’un centime d’euro. Le marché du café et du thé a une demande très inélastique. En effet, la consommation est liée aux routines quotidiennes et ne pèse pas lourd dans le budget. Le marché est donc très résistant à l’inflation et à une baisse de la confiance des consommateurs. Mais les clients pourraient se tourner vers des marques et des produits moins chers. Le groupe est surtout dans le segment moyen et haut de gamme.

La société est connue pour des marques telles que Senseo, Douwe Egberts et Jacobs. JDE Peet’s est le numéro 2 mondial derrière Nestlé (Nespresso), mais est le plus grand acteur pur de café et thé coté. Il est fort dans le café instantané, le café moulu et les portions individuelles (dosettes) pour le marché de détail. Cela lui a permis de résister relativement bien pendant la période covid. Pourtant, le retour du segment hors domicile est actuellement le moteur de la croissance car il offre des marges plus élevées. Avec l’américain Peet’s Coffee, entre autres, il se concentre sur les coffee shops. Mais il s’agit d’un marché très fragmenté avec beaucoup de concurrence. Coca-Cola, Dunkin’ et le tandem Starbucks-Nestlé sont de redoutables concurrents. L’inflation des coûts était de 36% au 1er semestre. Cela s’explique surtout par la hausse des coûts des grains de café (+70%), du fret maritime (+80%), de l’énergie (+100%) et des emballages (+20%). Les coûts plus élevés ont été compensés par la gestion des revenus, les économies, les couvertures et...les hausses de prix. Reste à savoir dans quelle mesure des hausses de prix seront encore nécessaires au second semestre et/ou si le consommateur les digérera aussi facilement. D’autre part, les concurrents augmentent aussi leurs prix, de sorte que la part de marché n’est pas menacée. Une nouvelle hausse des coûts est un risque, bien qu’une baisse soit aussi possible. Les prix de nombreux produits de base ont déjà considérablement baissé. Si les grains de café devaient suivre cette évolution, ce serait bénéfique pour les marges, car des baisses de prix sont peu probables.

Le bilan est devenu bien moins lourd ces dernières années. Fin 2019, le taux d’endettement était encore de 4,2. Fin juin il n’était que de 2,8. Grâce à l’introduction en bourse en 2020, le bilan a été renforcé, après quoi le groupe a reçu un rating de qualité. Ainsi JDE Peet’s a pu refinancer sa dette. Elle est donc mieux répartie dans le temps et les charges d’intérêts ont été réduites. Le ratio d’endettement visé (<2,5) d’ici fin de l’année ne sera probablement tout juste pas atteint. En effet, 500 Mio d’actions propres ont été acquises à Mondelez au 1er semestre, ce qui a réduit sa participation de 23 à 19%. Des ventes supplémentaires de l’actionnaire de référence peuvent peser sur le titre. Si le taux d’endettement est inférieur à 2,5, JDE Peet’s peut racheter des actions et éventuellement faire des acquisitions.

Conseil :   C+2

L’entreprise est relativement résistante à la récession et à l’inflation. L’action était à la traîne peu après l’IPO, mais elle a récemment surperformé le marché. Elle se négocie à nouveau près du prix de l’IPO (31,5 EUR), mais la valorisation semble beaucoup plus intéressante qu’auparavant. À 16 fois le bénéfice annuel, le titre n’est pas cher et est à conserver fermement. Sur baisse du cours, vous pouvez prendre une première position.

Points d'attention

Confirme une croissance à deux chiffres des revenus et un bénéfice brut similaire en 2022 et un objectif à terme de 3 à 5% de croissance du C.A. et de 5% de croissance de l'EBIT.

Données d'entreprise

Informations complémentaires
Terme Valeur
Secteur Boissons & alimentation
Site web https://www.jdepeets.com/
Activité
Pur acteur de café et thé, réputé pour des marques comme Douwe Egberts, Jacobs et Senseo notamment.

Chiffres financiers clés

Informations complémentaires
Terme Valeur
Chiffre d'affaires 8,2 Mrd €
Bénéfice p.a. 1,85 €
Valeur comptable p.a. 22,38 €

Prochain dividende

Informations complémentaires
Terme Valeur
Ex-dividende 11/07/2022
Date de paiement 15/07/2022