Balta

©Thomas De Boever

Chez le groupe de tapis, les négociations avec le groupe de tapis britannique Victoria ont été confirmées. Les deux groupes discutent d'une vente de la division des tapis en lés. C'est une branche compliquée pour Balta avec de faibles marges en raison de la concurrence de la Turquie (lire faible) et du Brexit. Victoria n'est pas intéressée par un rachat total de Balta. Auparavant, le groupe flamand avait également eu des discussions avec l'américain Mohawk au sujet de la cession de l'activité dalles de moquette Modulyss, mais celles-ci semblent être en veilleuse. Il est difficile de séparer une activité intégrée comme la moquette du reste du groupe.

Conseil :  C+3

La faible valorisation, mais le taux d'endettement élevé (3,88) font encore de Balta une proie au lieu du chasseur qu'elle était. Le titre est au moins à conserver et une baisse des cours vers 2,5 à 2,6 EUR reste un point d'entrée pour les portefeuilles larges.