Doctor Kospi baromètre de l'économie mondiale

©EPA

La bourse sud-coréenne, orientée sur le monde occidental, est également touchée. Ce sont surtout les investisseurs étrangers qui délaissent le pays. Au 2ème trimestre, ils ont vendu pour 9,6 Mrd USD d’actions sud-coréennes. Cela a provoqué un repli de 15% de l’indice-phare Kospi. Comme la Corée du Sud est un fournisseur mondial important, l’indice - personnifié par ‘doctor Kospi’ - est considéré comme un baromètre de l’économie mondiale. Et cela n’augure rien de bon pour ce dernier. En tant qu’importateur de pétrole, le pays souffre également des prix élevés de l’or noir et donc de l’inflation. La crainte que la banque centrale locale ne relève fortement son taux directeur pour lutter contre l’inflation pèse sur le won. La devise a chuté en juin d’environ 5% par rapport au dollar américain, un record depuis 2011.

En tant qu’indicateur avancé, la bourse sud-coréenne est intéressante à suivre. Il faut donc s’y intéresser dès que la tendance s’inverse. Cela est possible via le tracker Lyxor MSCI Korea (ISIN: LU1900066975), dans lequel Samsung Electronics est un poids lourd. Samsung Electronics a été repris dans notre sélection d’achat ‘pays émergents’ en juin (voir investisseur.be).