ArcelorMittal

©DB11895

Malgré des volumes d'acier expédiés en baisse (-9% en raison d'une demande plus faible due au secteur automobile + problèmes logistiques), ArcelorMittal a pu atteindre un EBITDA record par tonne d'acier grâce à des marges plus élevées : pas moins de 414 USD. Pour le troisième trimestre, cela signifie un EBITDA de 6,1 mia. USD, avec un bénéfice d'exploitation de 5,3 mia. USD. Le résultat net est de 4,62 mia. USD, soit 4,17 USD p.a. La dette nette continue de fondre comme neige au soleil et n'est que de 3,87 mia. USD, soit 0,2 fois l'EBITDA à long terme. Et cela malgré le rachat d'actions propres. Depuis septembre de l'année dernière, 13% de ses propres actions ont été rachetées, et d'ici février 2022, 1,8 mia. USD supplémentaires d'actions seront rachetées. ArcerlorMittal s'attend à un affaiblissement de la demande en Chine en raison des problèmes immobiliers dans la région, mais s'attend néanmoins à ce que la demande sous-jacente reprenne à l'échelle mondiale. Bien que les prix de l'acier aient perdu du terrain depuis leurs prix records, ils constituent une bonne base pour les contrats annuels pour 2022.

Mise à jour du conseil :  C+3

Des bénéfices solides et un bilan sain, alors qu'il ne semble pas que la situation se détériorera fortement en 2022. Les rachats d'actions soutiennent l'action et créent de la valeur pour les actionnaires. Nous relevons à nouveau notre conseil d'un cran: à conserver fermement/petite position.