B&S Group

2021 a été une année difficile pour B&S Group, le distributeur néerlandais de produits alimentaires, de liqueurs et de parfums, entre autres, en raison de la pandémie. En raison des restrictions de voyage, les activités de croisière se sont arrêtées (pas de distribution de nourriture) et les magasins Duty Free de la société ont également été fermés. Il y a eu une certaine amélioration au cours de l'année 2021, mais nous sommes toujours bien en dessous des niveaux d'avant la pandémie. En outre, le retrait des troupes étrangères d'Afghanistan a également été un facteur négatif. Néanmoins, B&S Group a réussi à relever la marge EBITDA au-dessus de l'objectif de 6% grâce au focus dans la division des spiritueux sur les produits à forte marge et aux investissements dans le e-commerce (marges plus élevées). Le chiffre d'affaires lui-même a à peine augmenté. En conséquence, l'ambition antérieure de croissance organique de 7,5% la première année entre 2021 et 2023 n'a pas été atteinte comme prévu. Cette année, ils visent cela, même si la question est de savoir si cela est réaliste. Les conditions de marché se sont certes améliorées, mais maintenant il y a aussi la guerre entre l'Ukraine et la Russie, qui pourrait peser sur la croissance économique mondiale. Le ratio de dette financière nette sur EBITDA s'est amélioré à 2,5 par rapport à fin 2020 (2,8 à l'époque). Un dividende de 0,18 EUR p.a. sera également payé.

Conseil :  C3

B&S Group est à conserver après un rapport annuel solide.