BASF

©Wouter Van Vooren

Le chiffre d'affaires de BASF l'année dernière a terminé juste au-dessus du haut de la fourchette spécifiée. Le chiffre d'affaires a augmenté de 33%, la majorité (25%) étant attribuable aux augmentations de prix. Le bénéfice d'exploitation a plus que doublé à 7,8 mia. EUR, conformément aux attentes. Malgré la croissance de l'économie mondiale, BASF s'attend à une légère baisse de son chiffre d'affaires cette année, à 74 à 77 mia. EUR (78,6 mia. EUR en 2021). Le résultat d'exploitation baisserait de 8 à 15%. La hausse des prix de l'énergie et les perturbations de la chaîne d'approvisionnement sont des explications possibles. Le dividende est augmenté de 10 centimes à 3,40 EUR p.a. La société pétrolière et gazière Wintershall Dea, dans laquelle BASF détient une participation majoritaire, tire un cinquième de ses revenus de la Russie et pourrait donc être pénalisée par d'éventuelles sanctions.

Conseil :  C+2

Le dividende élevé et le rachat d'actions propres devraient soutenir le cours. BASF peut donc certainement être conservé.