BASF

©Â© Zoonar/JLANDSHOEFT

BASF relève fortement ses prévisions de revenus après la publication de son rapport semestriel. C'est grâce aux relèvements de prix mises en œuvre dans tous les segments. En termes de résultat d'exploitation, seul le bas de la fourchette est relevé, à 6,8 à 7,2 Mrd EUR. En effet, le bénéfice des différentes divisions est sous pression en raison des coûts fixes élevés. C'est le cas, notamment du pôle prétrochimie et du segment des matériaux. BASF indique que la réduction des approvisionnements en gaz en provenance de Russie pourrait entraîner l'arrêt de la production de certains sites européens. Cela peut être en partie compensé par une plus grande utilisation des usines en dehors de l'Europe. Cependant, de nombreuses incertitudes demeurent.

Conseil :  C2

BASF pense pouvoir maintenir des marges élevées, même en cas de ralentissement économique. Notre conseil demeure 'conserver'.