Volkswagen continuera d'investir en Chine

©REUTERS

Pour le constructeur allemand, la Chine est un marché crucial. Au premier trimestre de l'année, le pays représentait 40% des véhicules vendus par le groupe. Toutefois, le CEO a déclaré que VW devait tout faire pour y défendre sa position de leader, après avoir vu ses ventes passer de 4,2 Mio de véhicules vendus en 2018 à 3,3 Mio l'an dernier. Le gouvernement allemand n'aide pas VW en qualifiant la Chine de partenaire 'peu fiable'. C'est surtout la concurrence de marques locales (BYD, Nio, Xpeng) qui fait mal au groupe. Des marques exclusivement électriques qui gagnent beaucoup de parts de marchés. Ainsi, BYD a par exemple vendus 320.000 modèles électriques en Chine en 2021 pour seulement 70.000 pour la marque Volkswagen. De plus, le comportement des acheteurs est différent qu'en Occident, les premiers se concentrant surtout sur la connectivité et le divertissement plutôt que les performances de conduite.

Conseil :  A2

Avec le ralentissement des ventes de véhicules dans le monde, les pénuries et la hausse des coûts, le titre a fortement reculé cette année. La semaine dernière, les projets d'IPO de Porsche ont été confirmés via la désignation de nouvelles banques d'accompagnement. La marque que Porsche aurait actuellement une valeur proche de 80 Mrd EUR, soit à peu de choses près la valeur totale du groupe en bourse. Nous conseillons encore d'acheter le titre.