Volkswagen est confiant

©Bloomberg

Volkswagen prévoit une demande robuste au second semestre et une amélioration de la chaîne d'approvisionnement, ce qui conduira à une nouvelle évolution favorable des résultats au second semestre. De ce fait, le groupe vise toujours une croissance de 5 à 10% du nombre de livraisons en 2022 avec une marge opérationnelle comprise entre 7 et 8,5%. Le groupe a répondu aux attentes au 2ème trimestre. Le bénéfice d'exploitation ajusté a chuté de 28%, mais les analystes avaient prévu une baisse encore plus marquée. La marge opérationnelle de l'activité automobile a baissé plus que prévu à 6,8%. Malgré la baisse significative des livraisons de voitures neuves (-22%), le C.A. a augmenté plus que prévu de 3,3%. Les résultats de Porsche étaient bien au-dessus des attentes. Herbert Diess, le PDG de VW, a été mis à la porte après, entre autres, des problèmes de livraison de logiciels. Il est remplacé par le PDG de Porsche.

Conseil :  A2

Le remplacement de Diess n'a pas été bien accueilli, mais VW continue de bien performer sur le plan opérationnel dans un contexte difficile. Le groupe table sur une amélioration des conditions de marché au second semestre et livrera donc davantage de voitures. Volkswagen est digne d'achat.