Colruyt: dividende en baisse

©Tim Dirven

Le distributeur de Hal avait depuis longtemps averti que le bénéfice pour l'exercice financier interrompu 2021/22 serait "considérablement à fortement inférieur" à l'année précédente. Le marché s'attendait à un bénéfice ajusté de 308,5 Mio EUR (contre 385 Mio EUR un an plus tôt). Ce n'était finalement que de 288 Mio EUR, soit un quart de moins. La marge opérationnelle (EBIT), un indicateur de valorisation clé dans l'industrie, est tombée à seulement 3,7% (5,3% un an plus tôt). Colruyt souffre d'une forte inflation (prix d'achat plus élevés mais aussi salaires plus élevés). De plus, sa " politique des prix les plus bas " ne permet pas à l'entreprise d'augmenter ses prix comme elle le souhaite. De plus, la concurrence des 'discounters' et des nombreux magasins ouverts le dimanche ne fait que s'accroître. Le bénéfice par action s'est élevé à 2,16 EUR, alors que le marché attendait 2,30 EUR. Le dividende est donc diminué. Un dividende de 1,10 EUR contre 1,47 EUR un an plus tôt sera proposé à l'Assemblée Générale. Ici et là, on craignait même que Colruyt n'annule complètement le dividende. Pour le nouvel exercice en cours, Colruyt table sur une nouvelle baisse du bénéfice (comme d'habitude, Colruyt fournira plus d'informations sur le bénéfice attendu pour l'exercice 2022/23 lors de l'Assemblée générale du 28 septembre).

La marge opérationnelle de Colruyt a systématiquement diminué ces dernières années, passant de 6,2% en 2011 à seulement 3,7% au cours de l'exercice écoulé. C'est moins que notamment son concurrent  Ahold Delhaize. En conséquence, la prime à laquelle Colruyt cotait par rapport à ses pairs a diminué, voire même disparu ces dernières années. Cependant, Colruyt dispose encore de nombreux atouts : un bilan assez sain (une dette nette très gérable), une valeur comptable de 18,5 EUR par action, une participation de 60,87% dans la holding d'énergie Virya (principalement des éoliennes offshore) et un pôle immobilier de valeur. Des éléments 'value' auxquels le marché ne prête pas attention pour le moment.

Conseil :  C+1

Des chiffres annuels pires que prévu et des chiffres encore plus bas attendus pour le nouvel exercice. Pour l'instant, il n'y a guère d'empressement à racheter l'action, d'autant plus que le marché ne porte peu ou pas d'attebtion aux éléments de valeur pour le moment. Nous sommes convaincus que ce sera le cas à plus long terme. C'est pourquoi les positions chez Colruyt peuvent au moins être conservées.