D'Ieteren

©DRIES LUYTEN

Le holding familial met une nouvelle fois à profit sa généreuse trésorerie (environ 1 mia. EUR). Le groupe entre en négociations exclusives avec le propriétaire Bain Capital pour le rachat du français Parts Holding Europe. L'acquisition devrait être finalisée d'ici le troisième trimestre 2022. Le holding bruxellois offrirait 540 mio. EUR pour le distributeur de pièces détachées pour véhicules et camions. Dette comprise, D'Ieteren et Bain valorisent PHE à 1,7 mia. EUR. Par rapport à un EBITDA d'environ 244 mio. EUR, l'EV/EBITDA d'environ 7 reste une valorisation tout à fait acceptable. Le groupe français réalise un chiffre d'affaires de 1,9 mia. EUR, mais a un taux d'endettement élevé d'environ 5 fois l'EBITDA. Selon le PDG de D'Ieteren, il s'agit d'un marché en croissance et prévisible d'environ 50 mia. EUR en Europe. PHE s'est considérablement renforcé géographiquement et en externe depuis 2015.

Conseil :  C-2

D'Ieteren met environ la moitié de sa trésorerie disponible pour financer l'acquisition. L'argent ne rapporte toujours presque rien et la valorisation n'est pas si mauvaise. Comme pour TVH Parts, nous ne nous attendons pas à une contribution substantielle de ces acquisitions au cash-flow et à la propre trésorerie avant la fin de 2023. Nous vous conseillons de prendre votre bénéfice sur une première partie de votre position aujourd'hui et de conserver le reste.