GBL: dividende au moins stable

©saskia vanderstichele

Au cours du premier semestre, GBL a réalisé plusieurs investissements dans le segment du private equity. GBL a réduit demoitié sa participation dans Mowi (producteur de saumon), dégageant une belle plus-value. Les 'cash-earnings' (= dividendes des différentes filiales) ont légèrement baissé, mais GBL entend distribuer cette année un dividende au moins stable (>3,2% bruts). Le holding continue également de racheter ses propres actions compte tenu de la forte décote de plus de 30 %. Le taux d'endettement (LTV de 6,6%) reste bas.

Conseil :  A1

GBL se négocie toujours avec une décote de plus de 30% et offre des perspectives de rendement solide du dividende. Le titre reste digne d'achat.