Picanol

©Jonas Lampens

Techniquement, il s’agit d’une offre d’échange ‘volontaire’ de Tessenderlo contre Picanol. L’actionnaire de Picanol recevra 2,36 actions Tessenderlo par action détenue. Les fractions d’actions ne sont pas créées. Tessenderlo paiera le solde en cash. Les fractions seront payées sur la base d’un cours de 40,59 EUR. Les actionnaires ont jusqu’au 14 décembre pour accepter l’offre, mais en pratique il faut informer sa banque quelques jours avant. Un éventuel ‘squeeze-out’ ou retrait obligatoire pourrait suivre en février si suffisamment d’actionnaires de Picanol acceptent l’offre. Luc Tack et Patrick Steverlynck (lié à la famille fondatrice de Picanol), qui détiennent ensemble 89,47% du capital de Picanol, acceptent logiquement l’offre. Picanol est l’un des principaux actionnaires (50,65%) de Tessenderlo via sa filiale Verbrugge. Dans la nouvelle structure, les métiers à tisser deviendront la ‘cinquième unité’ de Tessenderlo. 

Conseil :  C-2

 L’actionnaire de Picanol profite doublement de l’opération. La valorisation du ‘repreneur’ Tessenderlo est faible (offre en actions), le bilan est sain et il y a expansion en période économique difficile (ce qui laisse présager généralement une part de marché plus élevée par la suite). Malgré l’ajustement des termes de l’échange en septembre, le groupe de métiers à tisser reste bien valorisé. N’hésitez pas à accepter l’offre.