Enel Americas

©REUTERS

Une acquisition au Brésil et un redressement de la demande en Colombie et au Brésil (ses deux principaux marchés) ont permis une belle amélioration des résultats pour ce producteur d'électricité sud-américain. Au premier trimestre, son chiffre d'affaires s'est apprécié de 20%, à 2,8 mia. USD. L'EBITDA a progressé de 26%, à 820 mio. USD. De lourds investissements et un besoin en fonds de roulement supérieur ont certes fait grimper sa dette nette de 18%, à 3,94 mia. USD, ce qui ne fait toujours que 1,2 fois l'EBITDA attendu pour 2018.