Alstom

Le cash-flow libre d'Alstom s'est élevé à 469 Mio EUR au second semestre, portant la consommation de trésorerie à un peu moins de 1 Mrd EUR pour l'ensemble de l'exercice 2021/22, bien mieux que prévu. En conséquence, la dette nette a baissé à 2,08 Mrd EUR. Le ratio book-to-bill pour l'exercice était de 1,25, ce qui a permis d'épaissir encore le carnet de commandes pour atteindre 81 Mrd EUR (plus de 5 fois le chiffre d'affaires annuel). L'inflation des coûts va, dans une certaine mesure, peser sur la rentabilité de cet exercice. Les pénuries de composants électroniques retarderont également les livraisons. Cet exercice, Alstom table néanmoins sur un chiffre d'affaires en hausse et une amélioration progressive des marges. Le cash-flow libre devrait être positif. Le constructeur de trains et de tramways réitère ses objectifs pour l'exercice 2024/25. Les économies de coûts seront augmentées à partir de 2025/2026 à 475 à 500 Mio EUR. Enfin, une dépréciation de 441 Mio. EUR a été faite pour la participation dans la société russe Transmashholding.

Conseil :  A2

Lors de la conférence téléphonique, le PDG d'Alstom a annoncé que 'rien n'indique qu'une augmentation de capital soit nécessaire à ce stade', ce qui a de nouveau alimenté les doutes sur une augmentation de capital. A notre avis, cette crainte est exagérée, de sorte que notre conseil reste inchangé. Digne d'achat pour ceux qui n'ont pas encore ou peu d'actions Alstom