Bouygues finalise le rachat d'Equans

©REUTERS

Le rachat d'Equans à Engie - la plus importante acquisition jamais réalisée par le groupe de construction, des télécoms et des médias - s'est achevé la semaine dernière. Bouygues a versé, dettes comprises, 6,5 Mrd. EUR à Engie. Une opération qui fera passer le C.A. du groupe Bouygues de 38 à 51 Mrd EUR. Equans est actif dans les services liés à la multitechnique et à l'optimisation de la consommation d'énergie. Des plans pour l'avenir ont été divulgués. Bouygues souhaite céder des actifs d'Equans pour 1 Mrd. EUR. Il s'agit d'activités telles que les réseaux de chaleur dans certains quartiers français ou les bornes de recharge de voitures électriques au Royaume-Uni et aux Pays-Bas. Ces activités sont plus intensives en capital que les services liés à l'énergie. Les investisseurs en infrastructure ainsi que les pairs de secteur ont déjà exprimé leur intérêt. L'acquisition d'Equans devrait contribuer aux résultats de Bouygues dès la première année. Heureusement, Bouygues a pu financer l'opération à une bien meilleure époque. Début 2023, Bouygues organisera une journée investisseurs autour de l'intégration d'Equans.

Conseil :  A2

Le rendement dividendaire attractif et un cours inférieur à la valeur comptable font de Bouygues un bon investissement à long terme. Néanmoins, le groupe devra faire face à des coûts plus élevés en raison d'une armée considérable de personnel supplémentaire (aujourd'hui environ 200 000) et de la récession européenne imminente dans le secteur de la construction. Les flux de trésorerie plus stables du pôle télécom devraient pouvoir compenser cela. Nous recommandons d'acheter les actions, mais ne laissez pas le poids devenir trop élevé dans votre portefeuille.