Bouygues

©AFP

C'était dans l'air du temps: la fusion entre les groupes de médias français TF1 (filiale de Bouygues) et M6 (filiale de Bertelsmann) est annulée. Auparavant, le régulateur français avait exigé des concessions trop importantes de part et d'autre. La fusion aurait concentré 70% des publicités télévisuelles françaises sur 1 seul groupe de médias, ce que le régulateur a jugé trop important. La fusion avait pour but d'inciter la concurrence aux différentes plateformes de streaming internationales. Bouygues lui-même devait débourser 641 Mio EUR pour contrôler 30% du nouveau groupe fusionné, mais il fallait céder les chaînes jeunesse des deux entités et cela coûtait trop d'argent.

Conseil :  A2

TF1 restera désormais comme une petite part dans le conglomérat Bouygues, mais le cash pourra être utilisé à l'intégration d'Equans, racheté à Engie, et qui coûtera aussi beaucoup d'argent. Bouygues est digne d'achat.