Latécoère

©Bloomberg

Le fournisseur (e.a. portes, câblage) des avionneurs a connu un premier semestre très difficile en raison du faible rythme de production (pour l'A350 et l'ATR notamment) dans le secteur et l'arrêt temporaire de production à la demande d'un client (ndlr. Qatar Airways ne souhaite plus voir d'A350 livré tant que le problème de fuselage n'est pas résolu). Le chiffre d'affaires du premier semestre a baissé de 31,7% (organiquement) et la perte nette s'est élevée à 56,6 mio. EUR.

©Bloomberg

Selon l'entreprise, le point bas a été atteint. Cependant, Latécoère voit encore son chiffre d'affaires organique baisser de 25% cette année. Si l'on prend en compte le chiffre d'affaires des sociétés acquises, le chiffre d'affaires sera tout de même inférieur de 10% à celui de l'année dernière. L'EBITDA devrait s'améliorer de 20%, mais restera négatif, tout comme le cash-flow libre. L'endettement net s'élevait à 212 mio. EUR fin juin, soit une augmentation de 64 mio., mais la société a levé 222 mio. EUR en juillet. Pourtant, il y a quelques semaines, Latécoère a acquis TAC (Technical Airborne Components), mais les détails financiers n'ont pas été dévoilés.

Conseil :  C-4

En raison de la forte augmentation de capital, le bilan s'est déjà quelque peu redressé, de sorte que l'entreprise réfléchit encore plus aux acquisitions. Sur le plan opérationnel, il reste encore beaucoup de travail à faire, si bien qu'il y a actuellement des alternatives de meilleure qualité (par exemple Safran) au sein du secteur.