LVMH

©AFP

Le géant français du luxe a connu une forte croissance de son C.A. au premier semestre. Par rapport aux six premiers mois de l'année Covid 2020, base de comparaison certes extrêmement facile (mesures de confinement ; magasins restés fermés quelque temps), on note une augmentation de 53%, alors que le C.A. est même supérieur de 11% à celui du premier semestre 2019 (pré-covid). Plus impressionnante encore est l'augmentation du résultat récurrent, de 44%, par rapport au premier semestre 2019. C'est même +62% pour le résultat net. La branche 'mode et maroquinerie', de loin la division la plus importante du groupe, a généré la plus forte croissance du chiffre d'affaires (pas moins de +38% par rapport au premier semestre 2019). LVMH a fortement progressé en Asie et aux États-Unis en particulier, tandis qu'on note un redressement en  Europe. La branche 'travel retail' (magasins free tax dans les aéroports) se porte toujours mal compte tenu du trafic aérien encore assez limité. Enfin, le cash-flow libre de 5 mia.  EUR au premier semestre, soit plus de trois fois plus qu'en 2019, est également impressionnant.     

Conseil :  C1

Excellents chiffres de croissance pour LVMH. Nous sommes particulièrement positifs quant à la croissance du résultat récurrent et du cash-flow libre. Comme à son habitude, LVMH ne fournit pas de prévisions. La valorisation est plutôt élevée, mais une recommandation de 'conserver' reste justifiée au vu des bons chiffres de croissance. Le groupe versera un acompte sur dividende de 3 EUR en décembre.