Barrick Gold

©REUTERS

Barrick Gold voit les coûts augmenter plus rapidement que prévu. Au troisième trimestre, le coût de production (AISC) a atteint 1.269 USD par once, soit 22,7 % de plus qu'il y a un an. Le coupable est la baisse de production de 9%. Le cash-flow libre a également été étonnamment négatif. Pourtant, le producteur d'or et de cuivre s'en tient à l'objectif de production certes large de 4,2 à 4,6 Mio d'onces. Barrick Gold réduit également son dividende trimestriel de 25% à 0,15 USD p.a. En attendant, la société étudie de plus près les opportunités d'acquisition possibles, bien qu'il n'y ait pas beaucoup de proies attrayantes.

Conseil :  C+2

Barrick Gold aura besoin d'un nouveau bon quatrième trimestre pour atteindre le bas de la fourchette de production. De plus, le cours de l'or est quelque peu décevant, de sorte que nous reporterions un achat malgré la faible valorisation. A conserver certainement.