Hewlett-Packard

©Bloomberg

Le fabricant de PC, d'imprimantes et d'accessoires a connu un mauvais trimestre. La croissance du chiffre d'affaires ralentit fortement après le boom de la période Covid. Dans le même temps, le groupe a revu à la baisse ses objectifs annuels. Le bénéfice annuel moyen visé de 4,31 USD p.a. ne sera certainement pas atteint. HP s'attend désormais à une fourchette de bénéfices comprise entre 4,02 USD et 4,12 USD p.a. Le groupe fait face à des vents contraires et réduira ses coûts au cours du prochain trimestre. Le cash-flow libre est resté bloqué à 300 Mio USD au dernier trimestre contre 1,32 Mrd USD attendu. Pour l'ensemble de l'année, ce ne sera plus l'objectif de 4,5 Mrd USD, mais plutôt quelque part entre 3,2 et 3,7 Mrd USD. C'est assez important pour une action de rendement comme HP.

Conseil :  C2

Les hausses de prix des puces et, parallèlement, les prix de vente qui sont sous pression en raison d'une concurrence accrue, affectent les marges. Il est probable que le cours évolue latéralement compte tenu de la 'très' faible valorisation de l'entreprise. HP est à conserver.