Intel

©Bloomberg

Intel participe activement au développement et à la production de puces 'locales'. Le groupe veut construire plusieurs usines de puces en Europe. La société investira pour cela 88 mia. USD sur une période de 10 ans. La première méga-usine sera en Allemagne et coûtera 18,6 mia. USD. La première production est attendue en 2027 et ce ne seront pas seulement des puces Intel qui sortiront de la chaîne, mais aussi des puces de tiers. Dans une première phase, le groupe investira également 13,1 mia. USD dans son usine irlandaise existante et une usine de conditionnement de puces sera également construite en Italie. Pendant ce temps, le groupe a annoncé que l'introduction en bourse de Mobileye se poursuivra au milieu de 2022. Intel détiendra une participation majoritaire dans Mobileye, qui gère divers programmes autour des voitures autonomes et peut créer de la valeur pour les actionnaires d'Intel.

Conseil :  C+2

Les leviers les plus importants (nouvelles usines - segments de croissance supplémentaires) sont pour dans quelques années encore, alors que les perspectives à court terme pour 2022 sont plutôt maigres. Aux cours actuels, l'action est assez intéressante en termes de valorisation (faible C/B; bon rendement du dividende) pour l'investisseur patient.