Johnson & Johnson

©REUTERS

Le chiffre d'affaires du premier trimestre était légèrement décevant en raison de la mauvaise évolution des ventes de vaccins Covid-19 (457 mio. USD contre 785 mio. USD attendus) ainsi qu'un faible chiffre d'affaires du pôle pharmaceutique. Le chiffre d'affaires de la division grand public, qui sera scindée au début de l'année prochaine, était bien supérieur aux attentes malgré la baisse du chiffre d'affaires de 1,5%. Nous aurons plus d'informations sur le spin-off au cours du premier semestre de cet exercice. Johnson&Johnson a enregistré un bénéfice trimestriel légèrement supérieur aux attentes (2,67 USD p.a.). En raison d'une baisse significative des commandes de vaccins contre le Covid-19 mais aussi de la fermeté du dollar américain, le groupe a revu à la baisse ses objectifs de bénéfice pour cette année. Au lieu d'un bénéfice d'environ 10,5 USD p.a., le bénéfice se situera désormais entre 10,15 USD et 10,35 USD p.a.

Conseil :  C1

Le cours de J&J a récemment grimpé en flèche. Il est désormais trop tard pour entrer. Nous abaissons du coup le conseil à conserver. Cet avertissement lié à la fermeté du dollar était certes attendu.