Microsoft

©REUTERS

Au 1er trimestre fiscal, Microsoft a connu sa plus faible croissance du C.A. depuis des années, à 11%. A taux de change constants, c'était plus (+16%) en raison de la cherté du dollar. Le bénéfice net a diminué de 14% (8% organiquement). Les résultats sont légèrement meilleurs que prévu, même si la croissance plus lente de la plateforme cloud 'Azure' est décevante. Les ventes du système d'exploitation Windows ont chuté en raison de la faiblesse du marché des PC. Le C.A. des jeux a légèrement baissé. Les entreprises semblent également moins investir dans l'informatique. Les applications bureautiques 'Office' ont continué de bien se développer, tout comme LinkedIn. La direction n'est pas trop optimiste et affirme que les faibles évolutions se poursuivront au 2e trimestre.

Conseil :  C1

Il est clair que Microsoft n'est pas non plus à l'abri de la situation macro-économique. L'élan des dernières années semble brisé et le dollar cher fait mal. Le titre n'est toujours pas  bon marché, de sorte que nous ne sommes pas pressés d'acheter. A conserver.