Procter & Gamble

©REUTERS

Le géant américain des produits de consommation a affiché une croissance organique de 10% de son chiffre d'affaires, à 19,4 mia. USD, pour son troisième trimestre fiscal. Les hausses de prix sont responsables pour 5% de la croissance organique. Toutefois, la marge brute a diminué de 400 points de base par rapport à l'an dernier, notamment en raison d'une hausse de 410 points de base de coûts de matières premières et 80 points de base des coûts de transport. La marge opérationnelle a moins baissé (-0,1%). En net, le bénéfice de 1,33 USD p.a. affiche une croissance organique de 6%.

Grâce à ces résultats globalement meilleurs que prévu, P&G relève ses prévisions de croissance organique du chiffre d'affaires à 6 à 7% (4 à 5% auparavant). En raison de l'inflation, la croissance organique du bénéfice par action devrait se trouver dans le bas de la fourchette précédemment communiquée de 3 à 6%.

Conseil :  C1

Les résultats sont globalement meilleurs que prévu mais la hausse des coûts pèse clairement sur les marges. Après la baisse liée à la guerre en Ukraine, P&G est de nouveau proche des cours records. Mais grâce à la qualité de la société, vous pouvez encore conserver le titre.