Procter & Gamble

©REUTERS

Procter & Gamble a fait mieux que prévu pour son premier trimestre fiscal, notamment grâce aux hausses de prix appliquées. Le chiffre d'affaires du géant américain des biens de consommation de 20,6 Mrd USD affichait une croissance organique de 7%. En raison notamment d'un dollar fort (impact de 6% des taux de changes), la croissance n'était que de 1% en données publiées. Les prix ont été relevés de 9% en moyenne mais les volumes vendus ont baissé de 3% en moyenne. C'est un point d'attention, surtout qu'ils ont baissé dans tous les pôles d'activités. La marge opérationnelle a baissé de 70 points de base et le résultat par action de 1,57 USD a baissé de 2%, mais à taux de change constants, ils ont augmenté resp. de 10 points de base et de 7% par rapport à il y a un an.

Malgré l'environnement de coût difficile, ces bons résultats permettent à P&G de maintenir ses objectifs annuels de croissance organique des ventes (3 à 5%) et de croissance du bénéfice par action (de 0 à 4%). Toutefois, la société s'attend à une baisse de 1 à 3% du chiffre d'affaires publié.

Conseil :  C1

Des résultats meilleurs que prévu mais le rapport entre hausse des prix et volumes vendus commence à tendre du mauvais côté. La valorisation du titre a certes bien baissé ces derniers temps mais vu les incertitudes entourant la consommation, il est encore trop tôt pour relever le conseil. A conserver.