Au-dessus du pair

Vendredi, Immobel a émis une nouvelle obligation verte de 4 ans. Ce qui a frappé, c’est le coupon optiquement  élevé de 4,75%, destiné à attirer l’épargnant. Le rendement semble attractif, surtout comparé au rendement d’un livret d’épargne (0,11%, prime de fidélité incluse). Mais le problème est que le fisc retient le précompte mobilier sur ce coupon élevé. Et pas sur le rendement brut réel, qui est plus faible vu le prix d’émission à 101,625%. Ces 1,625% sont la commission pour les banques. Dans 4 ans, vous ne récupérez certes que 100%. Vous devez donc renoncer à 1,625%/4, soit environ 0,406% de rendement annuel. En brut vous obtenez 4,30%, soit 2,89% net. La différence entre les deux montants n’est donc pas de 30%, mais de 32,7%. Un coupon de 4,13% suffit pour offrir un tel rendement net avec une obligation émise ‘au pair’ (100%). Du point de vue fiscal, les obligations se négociant sous le pair sont plus attrayantes. Les obligations émises il y a peu ont baissé bien en dessous de 100% ces dernières semaines. Les conditions de la nouvelle offre d’Immobel étaient en elles-mêmes acceptables, mais nous continuons à préconiser des émissions au pair.