bpost

C+2
Conseil
C+
Conserver & (r)acheter sur repli
Degré de risques
2
Risque moyen
VR
INV 4x4 Pilier

Agenda et catalyseurs de cours

Informations complémentaires
Terme Valeur
09/11/2022 Trading update

Points d'attention

Résultats Q2 meilleurs que prévu. Particulièrement bons au USA. Impact de l'inflation (des salaires) moins sévère que prévu.

Données d'entreprise

Informations complémentaires
Terme Valeur
Secteur Transport & Logistique
Site web https://bpostgroup.com/
Activité
Entreprise postale belge, pour moitié aux mains de l'état belge.

Chiffres financiers clés

Informations complémentaires
Terme Valeur
Chiffre d'affaires 4,3 Mrd €
Bénéfice p.a. 0,95 €
Valeur comptable p.a. 4,90 €

Prochain dividende

Informations complémentaires
Terme Valeur
Ex-dividende 16/05/2022
Date de paiement 18/05/2022

Dernière mise à jour

bpost: Q2 meilleur que prévu

Depuis la mi-2018, bpost fluctue dans une fourchette de 5 à 10 EUR. Actuellement plutôt à l’extrémité inférieure de celle-ci. L’année d’avant, c’était encore plus de 20 EUR. De nombreux investisseurs déçus ont (à juste titre) vendu leur position lorsque bpost a versé son dernier dividende en décembre 2019. Il a fallu attendre mai 2022 pour un nouveau dividende (0,49 EUR p.a.), un montant deux tiers inférieur à celui de l’année record 2018 (1,31 EUR). 2022 serait également assez faible. En effet, cette valeur de rendement avait déjà émis un avertissement déguisé lors de la publication des chiffres du premier trimestre. Ainsi, la fourchette de résultat d’exploitation pour 2022 (de 280 à 310 Mio EUR) pourrait être potentiellement impactée par l’inflation jusqu’à 40 Mio EUR. Cette hausse du niveau général des prix nuit à bpost de deux manières. Il y a les coûts énergétiques et de transport plus élevés, tandis que le groupe doit indexer les salaires de ses 38.000 (!) employés. De plus, en raison de la hausse des prix des produits et de la situation géopolitique générale (faible confiance des consommateurs), le consommateur pourrait dépenser moins et donc se faire livrer moins de colis.

C’est pourquoi les attentes du marché pour le deuxième trimestre n’étaient pas élevées et que le consensus provisoire pour 2022 était de 259,6 Mio EUR. En d’autres termes, les analystes s’attendaient en moyenne à l’impact maximum de 40 Mio EUR. Désormais, la direction parle d’un ‘maximum de 25 Mio EUR’.

Une chose est sûre: 2022 sera moins bonne que 2021. Le fait que les résultats soient finalement moins mauvais que prévu est en partie dû à l’appréciation du dollar. Car on ne peut pas dire que bpost dispose de beaucoup de pouvoir de fixation des prix. Le prix d’un timbre ne peut pas être augmenté à sa guise par cette entreprise publique, tandis que la distribution de colis est une activité concurrentielle.

Contrairement à son pair de secteur PostNL, qui fait régulièrement l’objet de rumeurs d’OPA (un milliardaire tchèque détient désormais un quart du capital), le dividende est l’un des rares arguments qui justifient de détenir des titres bpost. Depuis l’an dernier, il y a une nouvelle politique de dividende. bpost s’engage à distribuer 30 à 50% du bénéfice net. Ce 0,49 EUR sur 2021 représentait un ratio de distribution de 40%. Actuellement, le consensus pour 2022 est de 0,35 EUR. Cela nous paraît réaliste.Au cours actuel de 6,7 EUR, cela donne un rendement décent de 5,1% bruts. Mais bien sûr un tel dividende est insuffisant pour justifier une remontée du cours vers 10 EUR. La probabilité d’un rebond durable des résultats dans les années à venir nous paraît relativement faible. Nous supposons certes que bpost est en mesure de relever progressivement le dividende vers 0,4 EUR au cours des deux prochaines années. En jugeant un rendement dividendaire brut de 5% comme acceptable, un cours de 8 EUR nous semble un objectif réaliste.

En ce qui concerne la dette (DN/EBITDA d’environ 1 à fin juin; une augmentation depuis début 2022, qui s’explique entre autres par le paiement du dividende en mai), la situation peut être qualifiée de correcte. D’ici fin 2022, le taux d’endettement se sera amélioré. En revanche, nous n’attacherions pas trop d’importance à la valeur comptable de 983,7 Mio EUR (soit 4,9 EUR p.a.). En effet, il y a beaucoup de goodwill au bilan (environ 620 Mio EUR).

Conseil :   C+2

Le marché réagit avec soulagement aux résultats trimestriels moins faibles que redoutés et à la légère révision à la hausse des prévisions annuelles. Cela ne change rien au fait que nous ne voyons que peu de catalyseurs de cours pour le moment. Si le titre remonte au delà de 7,5 EUR, le conseil sera abaissé à ‘conserver’. 

Agenda et catalyseurs de cours

Informations complémentaires
Terme Valeur
09/11/2022 Trading update

Points d'attention

Résultats Q2 meilleurs que prévu. Particulièrement bons au USA. Impact de l'inflation (des salaires) moins sévère que prévu.

Données d'entreprise

Informations complémentaires
Terme Valeur
Secteur Transport & Logistique
Site web https://bpostgroup.com/
Activité
Entreprise postale belge, pour moitié aux mains de l'état belge.

Chiffres financiers clés

Informations complémentaires
Terme Valeur
Chiffre d'affaires 4,3 Mrd €
Bénéfice p.a. 0,95 €
Valeur comptable p.a. 4,90 €

Prochain dividende

Informations complémentaires
Terme Valeur
Ex-dividende 16/05/2022
Date de paiement 18/05/2022