L'Investisseur portefeuille

Commentaire

La semaine dernière, nous avons encaissé le dividende de Siemens. Des 61,1 EUR bruts, il nous reste 31,49 EUR en termes nets.

Transactions

Meta Platforms cotera ex-dividende pour la première fois. Demain (21/02), un dividende trimestriel de 0,50 USD p.a. sera détaché. Le dividende n’est payable que le 26 mars.

Croissance durable

Le C.A. de Cisco a baissé de 5,9% à 12,8 Mrd USD au 2e trimestre fiscal, largement conforme aux attentes. Contre toute attente, les ventes de logiciels se sont stabilisées, tandis que les revenus des abonnements (e.a. logiciels) ont encore augmenté de 5%. Le bénéfice courant de 0,87 USD (-1%) a dépassé de 3 cents le consensus. La croissance ralentit sensiblement, ce qui se traduit par de mauvaises perspectives trimestrielles. Pour le 3e trimestre fiscal, Cisco vise un C.A. de 12,1 à 12,3 Mrd USD. Les analystes s’attendaient à au moins 13 Mrd USD. La fourchette de bénéfice (0,84-0,86 USD) est également largement inférieure au consensus (0,92 USD). Pour l’ensemble de l’année, Cisco vise un bénéfice de maximum 3,74 USD p.a. (3,87 USD attendus). Le groupe a racheté pour 1,2 Mrd USD de ses propres actions au cours du trimestre écoulé et peut encore en racheter jusqu’à 8,4 Mrd USD.

Nous avons rédigé une analyse au sujet de Fagron ici. Notons surtout le ratio dette nette/EBITDA le moins élevé en plus de 10 ans. Nous avons relevé notre recommandation à ‘acheter’.   

Sanofi a reçu le feu vert pour le  Dupixent au Japon pour le traitement de la maladie cutanée CSU.

Valeurs de rendement

ABN Amro a largement dépassé le consensus avec un bénéfice net de 545 Mio EUR (0,60 EUR p.a.). Mais cela est dû, là encore, à la reprise de provisions pour créances douteuses pour 83 Mio EUR. Le bénéfice est de 2,99 EUR p.a. sur l’année. 2023 est donc une année exceptionnellement bonne, après quoi une ‘normalisation’ suivra, avec des revenus d’intérêts en 2024 similaires à ceux de 2023. Les coûts resteront dans un premier temps à un niveau élevé avant de baisser à nouveau d’ici 2026. D’ici là, l’objectif est un rendement des capitaux propres de 9 à 10% et un coefficient d’exploitation d’environ 60%, avec une politique de dividende de 50% de distribution du résultat net. C’est également le cas pour 2023 : après l’acompte sur dividende de 0,62 EUR, suivra un dividende final de 0,89 EUR. Un rendement élevé, mais donc exceptionnel et non durable. Ce qui déçoit quelque peu est que la banque lance pour la troisième fois un plan de rachats d’un montant de 500 Mio EUR, mais cette fois-ci, nous espérions un peu plus. L’État néerlandais fera usage de ces rachats pour réduire sa participation d’environ 200 Mio EUR supplémentaires.

Aedifica présentera mercredi ses chiffres annuels. La SIR vise un bénéfice de 4,95 EUR par action (dont un bénéfice exceptionnel de 0,21 EUR, lié à l’obtention du statut FBI aux Pays-Bas) et un dividende brut de 3,8 EUR par action. Attention, étant donné l’augmentation de capital en juin 2023, seul un coupon final d’un montant de 1,8844 EUR devrait être  payé. En raison de la forte augmentation du nombre d’actions, nous prévoyons une légère baisse du bénéfice à 4,6 EUR p.a. pour 2024. Cela suffira encore pour augmenter légèrement le prochain dividende. Aedifica connaît actuellement quelques prises de bénéfices après le fort rebond qui l’a précédé. Ces prises de bénéfices ont été à leur tour initiées par la récente hausse des taux longs. Une opportunité d’achat.

EVS publiera ses chiffres jeudi. Le C.A. devrait avoir augmenté d’au moins 14% et le résultat opérationnel de 24%. Côté perspectives, les JO et le Championnat d’Europe de football auront un impact positif sur les chiffres. Un C.A. qui en 2024 devrait croître de 11 %, à 187 Mio EUR. 

Value

La crainte que Carrefour soit confronté à une ‘nouvelle’ guerre des prix en France a pesé sur le cours de l’action. Carrefour reprend 31 hypermarchés de Casino via Intermarché et a lancé une offre pour 7.000 supérettes Casino supplémentaires dans le pays. En tant que partenaire des JO (le groupe fournira 600 tonnes de nourriture), 2024 devrait être synonyme de ventes dynamisées. Après deux années de stabilisation des bénéfices (bpa prévu de 1,6 EUR pour 2023), le bpa de 2024 devrait fortement progresser (1,95 EUR). Aujourd’hui, le groupe de distribution publiera ses chiffres annuels. Vous trouverez nos commentaires sur www.investisseur.be  

Promesses et turnarounds

Brunel publiera vendredi ses chiffres. Après le 3e trimestre, la société de travail détaché a mis en garde contre un ralentissement de la croissance dû à l’achèvement plus tôt que prévu d’un projet et au report du démarrage d’un projet d’infrastructure au 1er février et au ralentissement du secteur de l’énergie éolienne. Curieux si Brunel ressent déjà une amélioration dans le secteur. Au niveau du groupe, le marché s’attend à une hausse du C.A. de près de 14% à 1,34 Mrd EUR et à une croissance du résultat opérationnel de 4%.

Ordres placés

Informations complémentaires
Date Order type Stock Statut
22/02/2024 Achat Aedifica 35 x max. 55,50 €

Ordres exécutés

Informations complémentaires
Date Order type Stock Statut
07/02/2024 Vente Alstom 96 x 11,52 €
07/02/2024 Vente Mithra Pharmaceuticals 125 x 0,57 €
07/02/2024 Achat Solvay 75 x 22,97 €
06/12/2023 Vente JUNGHEINRICH AG 60 x 30,10 €
17/11/2023 Achat Tubize (Financière de) 25 x 63,00 €
31/10/2023 Achat JUNGHEINRICH AG 60 x 24,90 €
plus

De quoi se compose L'Investisseur Portefeuille

Le portefeuille d’actions n’est pas un portefeuille fictif mais bien réel. Les ordres sont communiqués à l’avance, ce qui vous permet de vendre et d’acheter en même temps que nous. Ceci en vous envoyant un email ‘INV Alert’. A vous donc, de simplement placer le même ordre en ligne ou de le transmettre à votre banque ou courtier. Sur notre site web ou via votre smartphone, vous pouvez voir les ordres qui sont en note. Ainsi, vous serez en mesure d’obtenir le même rendement. Attention: ce portefeuille se limite aux actions. Évidemment, un portefeuille d’investissement diversifié doit nécessairement inclure des obligations, de l’immobilier coté, des fonds, du cash et éventuellement un peu d’or. Et ne pas oublier que, pour la plupart des personnes, le bien immobilier constitue toujours la plus grande et meilleure partie de votre patrimoine.

Notre méthode de sélection

Avec un rendement de 9%/an en moyenne depuis sa création en 1984, nous avons montré que le portefeuille de L’Investisseur peut constituer une bonne base pour votre propre portefeuille. Un return obtenu en dépit des multiples crises traversées. Nous essayons de diversifier au maximum notre portefeuille, qui est pour près de 75% composé de valeurs avec un risque inférieur ou conforme au marché, c’est-à-dire des actions à rating 1 & 2. Environ 25% du poids du portefeuille peut avoir un degré de risque 3 (ou plus bas), pour garantir le taux de qualité.