Proximus

C+3
Conseil
C+
Conserver & (r)acheter sur repli
Degré de risques
3
Risque supérieur à la moyenne
Changements de conseil
Conseil relevé
VR
INV 4x4 Pilier

Agenda et catalyseurs de cours

Informations complémentaires
Terme Valeur
17/02/2023 Résultats annuels

Points d'attention

Le dividende de 1,2 EUR par action sera maintenu pour le moment, mais diminuera à 0,6 EUR pour les exercices 2024 et 2025.

Données d'entreprise

Informations complémentaires
Terme Valeur
Secteur Télécom
Site web http://www.proximus.com/nl/investors
Activité
Premier opérateur télécom belge actif en téléphonie fixe et mobile, TV numérique et internet.

Chiffres financiers clés

Informations complémentaires
Terme Valeur
Chiffre d'affaires 5,6 Mrd €
Bénéfice p.a. 1,35 €
Valeur comptable p.a. 10,56 €

Prochain dividende

Informations complémentaires
Terme Valeur
Ex-dividende 07/12/2022
Date de paiement 09/12/2022

Dernière mise à jour

Proximus : du goudron et des plumes

Les investisseurs se sont rendus craintifs à la ‘journée des investisseurs’ le 16 janvier. Logique, car Proximus a souvent déçu ces dernières années. Des doutes étaient apparus au sujet du dividende, car il n’était plus couvert par le cash-flow libre. Il n’est donc pas surprenant qu’il ait été décidé de le réduire. Ce qui est frappant, c’est que le dividende ne sera divisé par deux que d’ici 2 ans. Pour les exercices 2022 et 2023, une distribution de 1,2 EUR est provisoirement maintenue. Ce sera ensuite 0,6 EUR, ce qui, au cours actuel, donne toujours un rendement brut de plus de 6%. Cela indique que beaucoup de mauvaises nouvelles sont déjà intégrées dans le cours.

Certaines mauvaises langues affirment que la réduction différée est d’inspiration politique. L’impact budgétaire est en effet répercuté sur le prochain gouvernement. Proximus est détenu à 53% par l’État. Une conséquence négative du report est l’effet sur le ratio d’endettement (dette nette/EBITDA). Celui-ci passera de 2,3 en 2022 à 2,6 en 2023. A moyen terme, l’objectif est de 2,5 à 3. C’est dans une limite acceptable pour les agences de notation. Proximus reçoit une notation saine de A- chez S&P. Le groupe s’est également fixé des objectifs de croissance dans une stratégie triennale: ‘bold2025’. Le cash-flow d’exploitation devrait à nouveau croître sur cette période, même s’il reste stable sur les marchés domestiques. Proximus vise également un deuxième cycle d’économies et la cession d’actifs non stratégiques. Cela inclut la vente du siège social dans le quartier Bruxelles Nord à Immobel. Seule la moitié des bureaux sera relouée, en raison de la popularité du télétravail. Les dépenses en capital (capex) culmineraient en 2023 autour des niveaux de 2022, avant de baisser. Ce ‘capex’ était une autre préoccupation pour les investisseurs. Les lourds investissements en infrastructures pèsent sur la trésorerie. Proximus va de l’avant avec un déploiement accéléré du réseau de fibre optique. La majorité des clients sont actuellement desservis par des câbles en cuivre plus lents. D’ici 3 ans, la moitié des foyers belges souhaitent être équipés en fibre optique, d’ici 2032 la quasi-totalité d’entre eux. Ambitieux, car une connexion coûte facilement 2.000 EUR. Les investisseurs se demandent si cet investissement peut être rentabilisé. En effet, la concurrence n’est pas en reste non plus. Telenet investit également massivement dans le réseau. Après le rachat du câblodistributeur VOO par Orange Belgium, Telenet louerait son réseau dans le sud de la Belgique. Cela peut stimuler la concurrence là-bas. Le marché belge des télécoms a longtemps été un duopole de Proximus et Telenet. Cela s’est traduit par un solide pouvoir de fixation des prix et de bonnes marges. Cela a déjà changé avec l’arrivée du ‘casseur de prix’ Orange Belgium, bien qu’il s’agisse encore d’un acteur relativement petit. Autre nouveau venu lors de la récente vente aux enchères du spectre: un tandem entre le belge Citymesh et le roumain Digi Communications.

Conseil :   C+3

Suffisamment d’inquiétudes, mais même un groupe en difficulté peut devenir trop bon marché à un moment donné. Le cours a presque diminué de moitié l’an dernier, après avoir déjà pris un coup en 2020. L’action cote sous sa valeur comptable et à 7 fois le bénéfice annuel. Les investisseurs ont encore tendance à vendre cette ancienne ‘valeur de bon père de famille’ tandis que les analystes sont également négatifs: l’action compte pas moins de 9 conseils de vente. En raison de ce sentiment négatif, nous osons adopter une position contraire. Nous avons relevé le conseil lors de la ‘investor day’, mais également le degré de risque. Bon pour une première position, mais n’exagérez pas le poids en portefeuille.

Agenda et catalyseurs de cours

Informations complémentaires
Terme Valeur
17/02/2023 Résultats annuels

Points d'attention

Le dividende de 1,2 EUR par action sera maintenu pour le moment, mais diminuera à 0,6 EUR pour les exercices 2024 et 2025.

Données d'entreprise

Informations complémentaires
Terme Valeur
Secteur Télécom
Site web http://www.proximus.com/nl/investors
Activité
Premier opérateur télécom belge actif en téléphonie fixe et mobile, TV numérique et internet.

Chiffres financiers clés

Informations complémentaires
Terme Valeur
Chiffre d'affaires 5,6 Mrd €
Bénéfice p.a. 1,35 €
Valeur comptable p.a. 10,56 €

Prochain dividende

Informations complémentaires
Terme Valeur
Ex-dividende 07/12/2022
Date de paiement 09/12/2022